Le développement de l'Internet en France
Un outil de communication non identifié
Le nouveau média tisse sa toile
De nouvelles perspectives politiques
Les politiques mises en oeuvre pour développer Internet
Une reconnection des désenchantés de la politique
L'Internet entre en campagne dans la présidentielle de 2002
La pré-netcampagne
La net-campagne "officielle" des candidats
Les internautes entrent dans la campagne
L'"autre" netcampagne dans l'entre-deux-tours
Regards sur les Etats-Unis
2000: les débuts de l’Internet dans une présidentielle américaine
Les primaires 2003 et le « déclic » Howard Dean 
2004: l’ancrage de l’Internet dans la vie politique américaine
Contributions extérieures
Textes académiques
Témoignages
Sources
Bibliographie
Liens commentés
 

Enjeux des premiers pas de l’Internet dans la Présidentielle

Selon Bruce Bimber et Richard Davis, co-auteurs de « Campaigning online, the Internet in US elections »(Oxford University Press, 2003), l’année 2000 a marqué une rupture dans le processus électoral de la démocratie américaine. L’émergence de l’Internet dans l’élection s’est en effet ajoutée à l’élection de George W Bush dans des conditions exceptionnelles (derrière Al Gore en votes populaires). Le développement de l’Internet a permis de renforcer l’interaction entre les candidats et les électeurs. L’Internet a été utilisé pour promouvoir des candidats dès 1994 aux Etats-Unis, mais 2000 marque un bond en avant en matière de fréquentation des sites et d’efforts et d’investissements pour leur création et leur promotion. L’élection de 2000 est la première pendant laquelle plus de la moitié des adultes américains étaient des utilisateurs de l’Internet. L’Internet, c’était aussi pour les candidats la possibilité d’élargir la diffusion de leurs messages au monde entier. L’année 2000 marque donc un bond en avant, qui précède l’accélération de 2004. L’usage de l’Internet modifie la communication politique et la renforce, mais permet-elle pour autant de la révolutionner ? Quel est l’impact réel de l’Internet sur les choix électoraux ? S’agit-il d’une source d’information supplémentaire s’ajoutant aux médias traditionnels ou est-ce un moyen de redéfinir à terme les relations entre candidats et électeurs ?

Certains arguments laissent à penser que l’Internet va révolutionner le processus électoral, mais son usage croissant de 2000 à 2004 était essentiellement à vocation informationnelle, et ne se traduit jusqu’à présent par un renouveau de l’activisme politique. Cependant, les statistiques montrent que les populations jeunes américaines ont été influencées par l’Internet dans leurs choix politiques en 2004. Or ces populations jeunes seront les électeurs de demain.

L’utilisation de l’Internet dans la campagne 2004, autant du point de vue des créateurs de site (partis, indépendants) que des internautes, accentue certaines évolutions observées dès la campagne 2000, sur laquelle il nous faut revenir. D’après le rapport du Pew Research Center daté du 3 décembre 2000, c’est la campagne de 2000 qui a ancré l’Internet comme source majeure d’information politique aux Etats-Unis. Si l’audience des sites a cru de manière exponentielle, la hausse de la fréquentation des sites n’a pas réduit la polarisation de la vie politique américaine, et la majorité des internautes cherchant des informations sur la campagne ont justifié la consultation des sites pour des raisons pratiques, plutôt que le désir de trouver des nouvelles sources d’information.

 

Les usages divers de l'Internet en campagne

Retour

 

Projet collectif de Sciences Po - 2005 - http://netpolitiquean10.free.fr
Contacts : netpolitiquean10@free.fr